Retour à l'envoyeur

 

 

Nous nous sommes écrit tous les jours pendant des mois. Pas grand chose d'intéressant, seulement notre quotidien, des banalités. On se disait tout, du pire au plus beau. Nous étions des amis, une présence que l'on s'offrait mutuellement dans l'ordinaire de nos existences. Nous étions sincères, j'en étais sûre. Chaque matin c'était un réconfort de savoir que l'autre allait traverser et déposer une enveloppe dans la boîte. Aujourd'hui, alors que j'allais accomplir ma tâche, j'ai vu un camion et des hommes qui déménageaient son domicile. Lui, il était parti, sans rien dire, sans même me l'avoir écrit. Sur le trottoir, seulement un carton à mon intention. A l'intérieur se trouvaient mes lettres et juste ces mots "Retour à l'envoyeur".