Télé

 

 

Tu vois quand je nous observe tous les deux installés dans notre salon, en train de regarder la télé, sans même s’adresser une parole ou un sourire de la soirée ; quand je te supporte à ronfler avant même la fin des informations et moi, seule à longueur de journée, encore muette quand règne l’obscurité, je me dis que je ferais mieux de te quitter avant qu’il soit vraiment trop tard.

Sinon quand nous serons vieux, nous serons encore là à nous ignorer dans ces meubles décadents ; toi à t’endormir devant les actualités, moi à tricoter des pulls, car j’ai toujours détesté la télé.