Valises

 

 

Il n'était pas rentré de la nuit. Cette fois, j'étais fermement décidée, c'était la rupture. Je prends deux valises, y jette pêle-mêle ses quelques effets personnels et les dépose dans l'entrée. Ce soir nous aurons une ultime explication et ensuite il partira définitivement. Il est hors de question que je reste une journée supplémentaire à partager un logement avec un éternel absent.

J'ai quitté mon travail totalement éreintée. Passablement excitée, j'envisage déjà fort mal l'ambiance de notre dernière entrevue.

J'arrive sur le palier de notre appartement ; les deux valises s'y trouvent. Etonnée, je tente tout de même de rentrer. Impossible d'ouvrir la porte. Furieuse je sonne avec insistance. Silence.

Soudain me rendant compte de mon erreur, j'ouvre l'une des valises. Mes vêtements.

Il a changé les serrures. J'avais juste oublié qu'il était chez lui.