A l'infini

 

quelque-part-dans-le-temps-gaena.jpg

 

Quand à jamais la nuit sera tranquille,

Quand pour toujours immobiles,

Côte à côte nos deux corps

Uniront pour l’éternité leur sort,

Je sais qu’au fond de moi je t’aimerai encore

Et que rien ne nous séparera, même la mort.

Dans cette vie si fragile,

Je n’ai pas toujours été habile,

De tes regards combien d’incompris,

De tes paroles trop d’oublis,

Tu es ma plus belle chance,

Et sans cesse j’y pense.

Alors, avant que vienne le soir,

Avant qu’il ne soit trop tard,

Je veux que tu saches que dans mon cœur

Tu as fait naître le bonheur,

Que le plus beau des paysages

Se dessine sur ton visage,

Que la plus splendide des poésies

S’écrit chaque jour de notre vie,

Que la plus juste des raisons

Se révèle dans ta passion.

Je veux que tu saches tout cela

Pour qu’encore ici-bas

De l’amour tu aies envie

Et qu’ensemble nous atteignions l’infini.