Agir

 

 

 

Il faut agir

Il faut partir.

Oublier, tout tenter,

Sans jamais se retourner.

L’oubli, quel mépris,

De circonstance,

Mais quelle souffrance.

Face à l’insolence

Jouer l’indifférence.

Il faut agir

Il faut partir.

Tourner la page,

Y trouver d’autres images.

Plus de mystères,

Seulement la lumière.

Ne plus se cacher

Pour exister.

Quand vient le soir,

Que la nuit si noire,

De ses rideaux sombres

Trouble même les ombres,

Imaginer l’espoir

Autrement qu’un miroir,

Reflet banal

De fuites coupables.