Ballerine

 

 

Embellie d’un chapeau lune

D’où ruissellent ses boucles brunes,

Evanescence drapée d’une vaporeuse mousseline,

Elle danse telle une onduleuse colombine.

Elle dessine des arabesques dans le ciel

Effleurant tout en finesse les rayons du soleil.

La taille enlacée de rubans

Envolés sur les ailes du vent,

Dans la grâce de ses élans,

Elle valse sur les nuages fuyants.

Brindille délicate papillonnant sur une plume,

Elle scintille en écarlate au-delà des paravents de brume.

Eludant les oscillations des champs dorés,

S’évadant sur les vibrations d’un chant sacré,

Elle entraîne les oiseaux dans un ballet étourdissant,

Déchaîne les ruisseaux d’un balancé éblouissant.

Dans un tourbillon de pirouettes effrénées,

Elle fait jaillir sa silhouette élancée.

Frêle ballerine glissant sous les larmes du couchant

Telle une algue marine plissant sous les lames de l’océan,

Elle s’évanouit au cœur des étoiles

Dans l’infini des lueurs du sombre voile.