Dors petit corps

 

07.01.10-068.jpg2.jpg

 

Dors petit corps,

Je veille encore.

Sèche tes larmes,

Efface tes drames.

Laisse aller tes rêves

Lorsque le jour s’achève.

Oublie tes malheurs,

Revis tes bonheurs.

Je suis là près de toi,

Je te serre dans mes bras.

Envole-toi dans ton sommeil

Et ne vois que des merveilles.

Evade-toi de ce monde étrange

Et de ces bruits qui dérangent.

Ta mère est là qui te protège

De la vie et de ses pièges.

Vis sous d’autres soleils

Où il y aura des fruits et du miel.

Prends cette main

Qui te conduira sous d’autres chemins.

Espère en de beaux lendemains

Où il fera bon vivre les matins.

Repose-toi mon enfant,

Des problèmes tu as encore le temps.

Ne pense qu’à ton enfance,

A ses chants et à ses danses,

Traverse-la comme une romance,

Entre deux tempos qui balancent.

Dors petit corps,

Dors encore.

Dors petit bout,

Je souffre pour tout.

Dors mon chéri,

Je meure, et c’est tant pis.