Exister

 

 

S’éveiller et encore rêver,

Se lever et sentir la rosée,

Plonger dans le doux parfum des bains,

Ces odeurs de café dans le matin

Et sur la table le pain grillé.

Emerger et te regarder,

Sans un mot t’admirer,

Sans bruit t’aimer.

 

S’en aller vers nos destinées,

Travailler pour subsister,

S’acharner pour se réaliser,

Collaborer afin de cohabiter,

Ecraser pour résister

Et gagner pour tout se prouver.

Trop de journées d’ennui,

Tant de clichés sans vie.

 

S’en retourner vers notre asile,

Te retrouver loin de ces êtres futiles,

Quand le soir se fait noir,

Dans tes bras revoir l’espoir,

En nos âmes cette flamme

Et renaître femme en nos fantasmes.

Fermer la porte sur le passé,

Oublier cette horde et s’échapper.

 

Se coucher et toujours rêver,

Se parler et s’évader,

Se regarder et tout entendre,

S’écouter et tant comprendre,

S’embrasser et ressentir,

Se caresser et mourir de plaisir,

Se blottir et s’enlacer,

S’endormir et s’aimer.