Faire à nouveau connaissance

 

 

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance.

Savourer ta présence,

Oublier tes absences.

Effacer toutes nos dissemblances,

Ne retenir que nos ressemblances,

Afin de gommer toutes ces souffrances

Qui nous ont jetés dans l’errance.

 

Faire à nouveau connaissance

Sans fausse complaisance.

Prendre un nouveau départ

Même si nos raisons s’égarent.

Révéler nos sentiments,

Ecarter les semblants,

Suivre nos envies,

Refouler nos soucis.

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance.

Sortir de la ronde,

Evoluer dans un autre monde,

Entendre encore ta voix,

Ressentir tant d’émois,

Comme au premier jour,

La plus belle saison de notre amour.

 

Faire à nouveau connaissance

Sans fausse complaisance.

Emprunter un autre sentier,

Délaisser nos papiers,

Sans un bruit, sans un mot,

Bannir le pire et ne garder que le beau,

Effectuer cet éternel retour

Sans tricherie ni détours.

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance.

Saisir cette ultime chance

De vivre avec clémence

En cet espace infini

Où se déroulent nos vies

Et s’achèvent nos espoirs

Quand revient le noir.

 

Faire à nouveau connaissance

Sans fausse complaisance.

Capter ces choses intenses,

Vestiges de trop d’insolence.

S’avouer nos chagrins,

Le morbide de nos matins,

Le désespoir de nos soirs

Lorsque nos yeux ne peuvent plus y voir.

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance.

Echanger nos signes,

Les lire entre les lignes.

Tout comprendre du banal

Et se défendre du mal,

Avec juste ton sourire

En point de mire.

 

Faire à nouveau connaissance

Sans fausse complaisance.

S’envoler sur ces musiques

A nulles autres identiques.

Des mots voir les couleurs,

Des heures sentir le bonheur.

Eluder ces instants de détresse

Et ne se rappeler que les caresses.

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance.

Comme une eau vive en nos âmes

Regarder briller notre flamme.

S’enfuir, partir ailleurs,

Laisser les drames et les pleurs.

Sans un geste, sans une parole,

Simplement notre amour en symbole.

 

Faire à nouveau connaissance

Comme une seconde naissance

Faire à nouveau connaissance

Sans fausse complaisance.