L'oublié

 

 

Robe blanche et anneaux dorés,

Union sacrée dans la chaleur de l’été.

Il n’y a pas si longtemps

En cette époque où ils s’aimaient tant.

Subsistent les manqués, quelques souvenirs,

Et surtout du noir pour l’avenir.

Après les câlins et la tendresse

Eclatent les chagrins et la détresse.

Partage trahi par les attitudes,

Orages surgis de la turpitude.

Cérémonie hâtée

Par une naissance annoncée,

Esprits exaltés

Par des urgences incontrôlées.

Puis se ternit l’éclat,

Se dresse un sombre constat,

Juste admettre l’échec

Engendré par trop peu de respect.

De leur alliance, logique bilan,

Tellement de querelles et cet enfant.

De leurs erreurs il portera le fardeau,

De leurs choix il subira les défauts.

Entre deux logis il vivra ses heures,

Taira ses rêves et déplacera son cœur.

De sa vie il gommera son enfance,

Ses cris, ses délires et ses différences,

Car de ces noces ratées

Il demeurera la victime oubliée.