Ma maison

 

DSC002102

 

Si un jour tu passes par ici,

Accorde-toi un sursis,

Arrête-toi chez moi,

Viens prendre du repos sous mon toit.

Tu verras, rien de terrible,

Mais pire qu’ailleurs ce n’est pas possible.

Là, je coule des heures paisibles,

Pas de lois ni d’inadmissibles,

J’existe seulement par envie,

Mon univers c’est toute ma vie.

Il y a des fleurs

Car elles sont couleur bonheur

Et surtout j’aime leurs senteurs

Qui embaument mon cœur.

Elles sont partout

Et me délivrent de tout.

Vivre c’est aussi rêver

Alors pourquoi s’enchaîner ?

Je ne veux pas que ma maison

Soit rangée avec raison.

Elle évolue avec les saisons,

Change avec mes passions.

Si tu veux, si tu y crois,

Elle pourrait garder un peu de toi,

Un point de halte, un peu de paix,

Et même bien plus qui sait ?

Avec ses symboles, ses souvenirs,

Elle parvient à survivre,

Mais je connais ce qu’elle attend :

Dans un ultime espoir, un merveilleux moment,

Donner la vie à cet enfant

Qui, dans les airs, lancerait ses chants.