Mélancolie des amours gâchées

 

 

Quand la mélancolie des amours gâchées

Se noie dans la léthargie des jours arrêtés,

Que triomphe l’ennui des séjours esseulés,

Surgit l’envie d’un détour ensoleillé.

Mais l’esprit trop lourd de regrets

Se perd dans l’oubli sourd des secrets.

Au prix d’un sacrifice inouï

On prie les délices de l’harmonie,

Magie des caprices de la folie

Qui embellit les supplices de la vie.

Tourner la page des amours fêlées,

S’inventer l’hommage d’un retour rêvé,

Dessiner l’image de secours idéalisée,

Imaginer le partage de discours enflammés.

Ebaucher une histoire peu sage

Pour chasser les soirs d’orage.

Rappeler des moments volés au passé,

Envolées des amants dévoilés derrière les volets,

Le murmure des draps plissés sur les corps souples,

La morsure des émois glissés en des sorts troubles.

Retrouver la douceur de la caresse complice,

Eprouver l’ardeur et la tendresse consolatrices.

Faible lueur d’espoir dans le néant des nuits de solitude

Telle une fragile fleur de soie ondulant dans la plénitude.