Plaisirs

 

 

Plaisirs pour la vie,

Plaisirs d’une nuit,

Pour vaincre l’ennui

Ou assouvir nos envies.

 

Plaisirs de liberté

Lorsque l’on peut tout laisser,

Tout quitter sans rien regretter.

Quand on ose tout oublier,

Sans pouvoir en souffrir

Et continuer à vivre.

 

Plaisirs d’un regard

Qui dévoile les secrets rares,

Parle sans rien dire,

Nous aide à survivre,

Que sans un mot l’on comprend,

Sans un geste l’on ressent.

 

Plaisirs des mots,

Comme une caresse sur la peau,

Quand la voix les emporte

Et que le vent les escorte,

Comme un feu en mon âme,

Brillant de milles flammes.

 

Plaisirs d’une tendresse

Quand l’existence n’est que faiblesse,

Lorsque tout est noir

Et que renaît l’espoir.

Lorsque tu es près de moi

Et que tu murmures tout bas

Ces paroles embrasées

Qui nourrissent notre hyménée.

 

Plaisirs d’un amour,

Eternel aller sans retour,

Nos corps s’abandonnent,

Nos esprits déraisonnent,

Les heures sont belles,

Les minutes toutes merveilles,

Ton cœur est mon soleil,

Mon sol et mon ciel,

Dans tes bras

Je ne rêve que de toi.

 

Plaisirs de tous les temps,

Universels à travers les ans,

Qui tiennent les êtres,

Les évadent de leurs enfers.

Plaisir d’un jour

Ou bien pour toujours.

Plaisirs uniques

A nuls autres identiques.

Plaisirs multiples,

Peut-être futiles.

Plaisirs légers

D’un soir d’été.

Plaisirs sans fin,

Sans début, sans matin.

Plaisir quand tu nous tiens

Ne nous lâche plus la main.