Quai de gare

 

 

Nous nous sommes rencontrés un soir dans un train

Les heures étaient longues avant le matin,

Le silence régnait sur nos présences,

Nous souffrions tout bas de nos absences.

Sans un mot, juste du regard,

De tes souhaits tu m’as fait part.

Tes yeux voulaient rompre l’ennui

Et ont fait naître mon envie.

Envie d’apprendre, envie de parler,

Envie de vivre et d’aimer.

Dans cette flamme sombre j’ai découvert

La couleur des ombres et leurs revers.

Tu m’as montré les vies que je ne savais pas,

Tu m’as ouvert les livres que je ne connaissais pas.

Dans ton cœur, ton intelligence,

J’ai puisé toutes mes connaissances.

Tu as détruit les murs, cassé les chaînes

Qui font naître la haine.

Tu as effacé mes doutes, gommé ma solitude

Et doucement tu as bâti notre plénitude.

Tu m’as donné ton âme sage

Et de merveilleux enfants en hommage.

De cette vie banale

Tu as fait un bonheur sans égal.

Toutes ces choses-là je n’avais jamais voulu les dire

Car tu sais si bien les lire dans mes sourires.

Aujourd’hui j’ai désiré écrire noir sur blanc

Le rose de mon amour et tous mes sentiments,

Les raisons qui me font croire

Que la chance se rencontre aussi sur un quai de gare.