Sans danger

 

 

Sans danger,

La vie c’est sans danger !

Tu peux tout rêver,

Même oser, voire risquer,

Il n’y a qu’à tenter

Puisque c’est sans danger !

Ta voiture, plus rapide,

Une petite bombe, un vrai bolide…

Tourne la clé,

Laisse aller ton pied,

Tu verras le voyage est super,

Mieux qu’un mirage dans le désert.

Au début ça surprend,

Ensuite c’est étonnant.

Tu y prends goût,

C’est tellement fou !

Ces défilés de paysages,

Pour ton cerveau que d’images !

En fait tu ne vois rien

Et tu t’en moques bien.

Seulement fuir la réalité,

Surtout ses banalités.

Tu as besoin d’émotions,

De défis, de fortes sensations.

Aussi la vitesse,

Que d’ivresse.

Mais attention, au tournant

La mort peut-être t’attend.

Sans doute que j’ai raison,

Cela dépend des saisons.

Mes funestes idées t’affichent le pire,

Alors tu testes d’autres délires.

Tu débouches une bouteille,

En ton palais, une merveille.

Boire un verre,

C’est pas l’enfer !

Tu en prends un, puis deux,

Tu te sens beaucoup mieux,

Tu en profites c’est une bonne année,

Une excellente cuvée.

Tu ne peux pas dire non,

Ce ne sont pas des façons.

Bientôt plus rien à faire,

Tu roules à terre !

Tu me lances un regard,

Il faut rentrer, il est si tard !

Demain on en reparlera,

Néanmoins tu ne renonces pas.

Il existe autre chose ailleurs

Pour tromper ces maudites heures.

Son nom est tabou

Mais ça aide à tenir le coup.

Tu essayes, juste pour voir,

Il paraît que cela redonne espoir.

C’est sublime, plus que magique,

Comme évasion, c’est unique…

Désormais il t’en faut, et chaque jour,

Sinon tu es vraiment trop court.

Puis tu glisses, tu dérapes,

Ca ne va pas, tout t’échappe.

Tu cries, tu hurles,

Ton monde bascule.

Mais je suis là,

Observe, là-bas.

Dans tes abîmes, cette lumière,

Loin de tes mines, une clairière.

Ecoute-moi bien,

Ce n’est pas pour rien,

Chasse la mélancolie,

Je suis ta survie.

Tu m’avais ignorée, méprisée,

La vie c’est sans danger,

Ce sont tes paroles,

Qu’elles sont folles !

Efface tout, oublie tout,

L’essentiel est de parvenir debout,

Des excès, pas trop abuser,

Car attention : DANGER !