Séparation

 

 

Trop d’abus,

L’amour n’est plus,

Ne restent que les différences,

La vie, une intolérance.

Effacée l’envie,

Ne subsiste que l’ennui,

Les passions s’éteignent,

Les cœurs saignent,

Tant de peine

En des jours chargés de haine.

Les matins habitudes,

Les soirs solitude,

Ensemble devient insupportable,

Les heures sont si banales,

Tellement de disputes dangers pour nos enfants,

De nos destins insouciants,

 

Mieux vaut chacun partir

En gardant de nos bonheurs les souvenirs.

 

Ne pas tout gommer de nos mémoires,

Parfois même se raconter nos histoires,

Seulement s’éloigner en douceur

Afin que survive le meilleur.

Sagement prendre un nouveau départ,

Avec quelqu’un ou quelque part.

Sans cris, sans colère,

Eviter la guerre,

Eluder nos erreurs,

Apaiser nos rancoeurs.

Surtout ne jamais regretter,

Se dire que le pire a été évité.

Songer à nos moments de grandeur,

A notre amour et ses couleurs.

Le mariage, une aventure manquée,

Quelques clichés mais aussi des bébés.

Déplorer les paroles tues,

Les regards inconnus,

Les silences incompris,

Les écarts non admis.

Se rappeler les soirs d’été,

S’avouer que l’on s’est aimé.